1. Retour au naturel : Introspection personnelle ou phénomène de mode ?

Il y a maintenant quelques années que je suis « revenue au naturel ». A ce moment là je ne savais pas encore que ce phénomène de retour au naturel , « nappy » allait prendre une telle ampleur chez les femmes noires aux cheveux de type crépus, frisés ou bouclés. Je ne connaissais même pas ces termes et ce que cela impliquait, mais j’étais décidée à maitriser les secrets de ma texture naturelle.

Dès l’âge de 12 ans quand on m’a annoncé que j’étais désormais assez grande pour prendre soin de mes cheveux, cela à été le début d’une lutte acharnée qui aura duré plusieurs années, jusqu’à mes 19 ans, avant que la solution « miracle » ne se présente à moi.

Combien d’entre nous savaient que l’hydratation était bonne pour nos cheveux et qu’il leur fallait leur apport d’eau quotidien ? Où alors savait en quoi consistait une bonne routine capillaire ? Très peu.

Entre temps je portais des extensions la plupart du temps, ou alors les cheveux tirés en arrière vaguement similaire à ce que l’on pourrait appeler un chignon☺. Cela me fait rire maintenant quand j’en parle, mais cela n’aura pas été les années les plus glamour de ma vie. Et le vivre à l’adolescence, durant cette période de changement et de recherche de soi, n’a pas été des plus facile, mais vu le résultat actuel je ne me plains pas trop☺.

Tout a commencé lorsque j’ai assisté à un atelier sur le cheveu crépu, frisé, bouclé en Guadeloupe à Baie-Mahault. Cela a été mon déclic.

Etait-il vraiment possible d’avoir ses cheveux naturels et qui poussent ? Avec les bons gestes qu’ils soient malléables, souples ? Qu’on puisse les porter fièrement et être complimenté ? Oui à toutes ces questions.

Cela a été comme une révélation.C’est comme cela que mon aventure capillaire a commencé.
J’avais soif de connaissance, et tout ce qui touchait à la réappropriation de son cheveu et le mettre en valeur.
Mon cœur se remplit de joie quand je vois que ce phénomène prend de plus en plus d’ampleur, que les femmes noires revendiquent leur patrimoine génétique et s’affirment en tant que telle.

Grâce aux réseaux sociaux, les différentes pages Facebook ou sur les groupes privés, les chaines Youtube, l’information est désormais disponible pour toutes celles qui désirent la trouver et débutent leur aventure capillaire, et c’est tout simplement exceptionnel !

Et pourtant aujourd’hui je me pose une question…Introspection personnelle ou phénomène de mode ?

Malheureusement, le revers de la médaille (si je puis dire) dans ce genre de mouvement, phénomène viral qui peut s’embraser en moins de temps qu’il faut pour le dire, c’est qu’il y en beaucoup qui se lance dedans sans vraiment avoir eu de réflexion préalable. Eh oui ! D’un côté c’est super, c’est certains, plus on est de fou plus on rit 😀
On voit les belles photos de natural girls happy, et on voit l’engouement qui s’installe autour de ce phénomène, et puis on voit les stars qui commencent à prôner « I LIKE MY BABY HEIR WITH HAIR FRO » ou quelque chose du genre mdrr et c’est super tout ça les filles !!! Et nous aussi du coup on se dit si Queen B le dit, si ma voisine l’a fait, ma meilleure copine me tanne avec ça, moi aussi je m’y met !! Et c cool les filles..vraiment je vous assure ☺

Mais quand l’enthousiasme du début est passé…Que reste t-il si ne s’agissait pas d’un changement qui était souhaité pour des raisons propres à chacune ?

Quand on voit que les résultats espérés au début ne sont pas au rendez-vous ?

Qu’on ne comprend pas les besoins de cette nouvelle texture ?

Et malgré tous les tutoriels regardés sur Youtube on n’arrive toujours pas à obtenir ce twist out parfait !!! Ou alors il ne ressemble pas à celui de la copine…(rire après tout il s’agit d’expérience vécu ☺ )

Eh bien le plus souvent soyons honnête, on abandonne…On déclare que les cheveux naturels ce n’est pas fait pour nous, que cela ne nous va pas, ou alors que cela demande trop d’effort.
Que l’on s’entende bien, oui cela demande des efforts, mais comme tout et ces efforts que l’on fourni au début de notre aventure capillaire, ne le seront plus après quelques temps, parce que cela sera devenu une habitude, une routine :D.

Donc c’est un peu le but de cet article^^’ Voir dans quelle mesure et en toute humilité il peut vous aider si vous êtes au début de votre aventure capillaire.
Plus qu’une aventure capillaire, j’aime à dire qu’il s’agit d’une reconnexion, d’une découverte ou plutôt d’une redécouverte de soi. Une transition psychologique, un avènement de votre être !! oki oki promis je me calme haha (désolé je n’ai pas pu résister >.<)
Mais plus sérieusement, voici quelques questions qui je l’espère, si vous vous les posez, pourraient vous aider dans votre hair journey^^. Let’s go !!

Est-ce que c’est une décision que je prends avant tout pour moi ?

• Est-ce que je pourrais assumer mon nouveau look avec les cheveux courts (si je décide de passer par un Big chop) ?

• Est-ce que je suis prête à faire face aux tentatives de découragement de mon entourage ? (et oui malheureusement c’est une réalité)

• Est-ce que je suis curieuse et ai cette envie de découvrir cette texture qui est naturellement mienne et ou cela peut me mener ?

• Est-ce que je me sens prête pour ce grand changement dans ma vie ? (Je n’abandonnerai pas à la première occasion, que nenni ☺ )

• Est-ce que j’irais à la recherche de l’information pour me donner le maximum de chance dans cette aventure capillaire ? (à travers les chaines Youtube, page Facebook, blogs et autres)

Si c’est oui à toutes ces questions, ou à plusieurs d’entre elles : Foncez les filles, et sachez que je suis de tout cœur avec vous.

Il y aura des moments moins évidents que d’autre, vous en aurez peut être marre de vos cheveux, mais persévérez, essayez une fois de plus, encore une, et je vous garantis qu’ils vous le rendront au centuple ☺

Rappelez vous toujours, que peu importe la décision que vous prenez you rock that girl !!! Je vous aime <3

Amicalement votre

Elmire GL

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :