A partir de quel moment peut-on dire que l’on se connaît vraiment ?

Quels critères doit-on prendre en compte ?

J’ai toujours pensé que ces questionnements ne concernaient que les autres. Que les bases de ce que je savais être moi étaient suffisantes, et que je n’aurais besoin de rien d’autre pour avancer dans la vie.Je me rends compte maintenant que j’ai ignoré pendant une bonne partie de ma vie qui j’étais vraiment et ce que cela impliquait.

Je pense que cela nous arrive plus souvent qu’on ne le croit. Je n’aurais pas la prétention de parler pour tout le monde, mais j’espère toucher un maximum de femmes à travers mes écrits et le contenu que je continuerai de partager de manière régulière.

A 25 ans, je prends conscience que pendant la majeure partie de ma vie j’ai ignoré ma féminité, et j’irai même plus loin en disant que j’en ai eu honte.

J’ai tout de même des souvenirs étant enfant ou je me sentais un peu mal à l’aise de ne pas savoir comment faire, ou agir en étant simplement moi. A chercher comment faire pour être acceptée par mon entourage et me fondre dans la masse. M’adapter au moule préfabriqué que l’on nous croit prédestiné et étouffer cette petite voix qui me chuchotait que peut-être que les choses pouvaient être différentes.

Je me rappelle avoir cherché à pousser mes limites toujours plus loin en me disant, en tant que femme nous ne sommes pas différentes des hommes, nous sommes pareilles. Je ne voulais pas me sentir limiter par le fait d’être une femme, et avoir constamment à faire mes preuves. A devoir montrer que je suis indépendante et heureuse comme cela.

Est-ce que cela à apporter plus de bien-être et de bonheur dans ma vie ? Loin de là. Et vous savez quoi ? Ce que je m’apprête à vous dire ne sera peut-être pas plaisant à attendre, mais je vous demande de garder l’esprit ouvert : Nous sommes différentes.

De part notre nature intrinsèque, une femme est différente d’un homme, de ce fait notre fonctionnement est différent. Ce qui signifie que ce qui fonctionne bien pour l’un ne fonctionnera pas forcément aussi bien pour l’autre.

Allons plus loin ensemble dans cette réflexion si vous le voulez bien.Il y eu un moment dans ma vie, ou j’ai cherché à gagner mon indépendance, et à y arriver par mes propres moyens, sans accepter l’aide de mes proches. Cela m’a conduit à un état de fatigue extrême, mais j’ai tout de même refusé pendant un moment de lâcher prise sur le rythme intense de ma vie pour assurer sur tout les fronts.

En tant que femme c’est souvent une pression que l’on ressent, le fait de porter plusieurs casquettes en même temps et devoir exceller pour chacune d’elle. Arrivant à la limite de ce que mon corps pouvait humainement supportée, et sur les conseils de mon mentor personnelle, une femme de valeur, j’ai pris conscience qu’en cherchant à ignorer ma détresse interne, je m’était coupée de mon essence féminine et que je devais chercher à me reconnecter à cette source pour pouvoir me sentir mieux.

Cela à été le début de mon voyage à la recherche du féminin, ce que cela signifiait vraiment. J’ai appris comment entretenir la source de notre beauté, de notre pouvoir en tant que femme, et comment être alignée à son essence féminine au quotidien.

J’ai vraiment commencé à mieux me comprendre, mieux comprendre mon fonctionnement, à accepter que mes besoins en tant que femme pouvaient être différents de ceux d’un homme. J’ai commencé à être fière d’être une femme et à m’aimer en tant que telle. Cela à été un long parcours, mais tellement gratifiant ! Il me reste beaucoup de choses à apprendre et j’en suis heureuse car cela signifie que de plus belles choses encore s’en viennent.

Ce chemin je veux le faire avec vous, je veux avec humilité vous partager ce que j’ai découvert, vous montrer comment vivre en harmonie avec cette féminité qui ne demande qu’à s’exprimer, et partager des conseils et astuces pour que vous vous sentiez encore mieux telle que la nature vous à faites.

J’accueille chaleureusement toutes celles qui sont prêtes à faire se voyage, et j’encourage gentiment celles qui ne le sont pas encore en leur envoyant mes plus bons sentiments et je leur dis à bientôt j’espère.

Amicalement votre,

Elmire GL.

 

 

 

 

 

 

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :